Étape 2
Le plan vous a amené en périphérie de la ville, au sommet d’une colline. Vous vous trouvez maintenant au centre d’une piste d’hélicoptère abandonnée, sur la barre centrale du H, mais ne savez pas quoi faire. Vous êtes bien à l’endroit indiqué sur la carte, représenté par une croix au centre d’un H. Vous cherchez au sol une ouverture, une trappe ou un bouton, en vain, alors vous attendez. Vous attendez longtemps. La nuit tombe et toujours rien. Vous relisez la carte violette en essayant d’y trouver une éventuelle énigme, un message codé ou un indice, et une phrase vous interpelle : “Ouvrez bien les yeux les soirs de pleine lune”. Vous constatez que la lune, ce soir, est pleine, et pas un nuage n’est là pour la cacher. Cela ne doit pas être un hasard. Vous vous mettez en tête de fouiller autour de la piste d’atterrissage, vous déplacez des pierres, scrutez les hautes herbes, creusez des trous là où votre intuition vous guide. Rien. 
 
Ce n’était peut-être qu’une blague après tout, quel naïf vous faites ! Comme si des êtres venus d’ailleurs allaient venir vous chercher pour vous embarquer dans un voyage extraordinaire ! On n’est pas dans un film de science-fiction Matteo, rentrez chez vous et allez vous coucher ! 
 
Tiraillé entre le désir de rentrer chez vous (une moitié de vous perd son temps avec cette histoire d’adolescent attardé) et la volonté de rester (l’autre moitié y croit vraiment), vous hésitez longuement.  
 
Que faites-vous ? VOUS RENTREZ / VOUS RESTEZ