Étape 3
L’homme pousse un cri de joie, vous souriez puis le félicitez pour cette partie. “Bien joué, vraiment”. Il ne vous entend pas, trop occupé à vanter son génie auprès d’une assemblée qui ne le remarque même pas. Il se met ensuite à vous parler de sa vie amoureuse et professionnelle, de choses incompréhensibles à propos de poésie ou d'art. Vous écoutez avec nonchalance ses paroles en acquiesçant de temps à autre, commandez des verres de rhum déshydraté histoire de vous mettre à l’aise devant cette figure déconcertante d’égocentrisme. N’osant pas le contrarier, vous lui offrez des verres quand il vous le demande et, après quelques lampées, il se met à vous parler d’un objet mystérieux qu’il nomme “le générateur de chefs-d’œuvre”. Curieux, vous lui demandez de vous en dire plus. “Il s’agit d’un robot employé par pléthore d’artistes, particulièrement d’écrivains, depuis des siècles. Il faudrait être bien naïf pour croire que c’est la force seule du talent qui permit à Balzac, Platon, Proust, Ronsard et les autres de parvenir à de tels prodiges.” Vous êtes fasciné, il continue son discours. “Ce générateur, je vous le dis, ferait d’un sot l’homme le plus brillant et le plus convoité.” Sans transition aucune, l’homme retourne à son ordinateur, vous laissant seul avec vos pensées. 
 
Avez-vous rencontré tout le monde ? Si vous êtes déjà allé voir les DEUX FEMMES et le CYBORG, vous pouvez CLIQUER ICI POUR CONTINUER L’HISTOIRE.